"Quand il eut coiffé sa couronne, Ishtar la princesse fut fascinée par la beauté de Gilgamesh.

" - Allons Gilgamesh, lui dit-elle, Epouse-moi, Offre-moi ta volupté, Tu seras mon mari, je serai ton épouse.

" Je te ferai équiper un char de lazulite et d'or, aux roues d'or pur, aux guides-rênes en ambre, attelé de bêtes fougueuses, de grands mulets pour t'introduire en notre palais parmi les fragrances du cèdre.

" Et quand tu y pénètreras les plus hauts dignitaires du clergé te baiseront les pieds.

" Se prosterneront devant toi, les rois, les seigneurs et les princes.

" Ils t'apporteront en tribut, tous les produits de l'étranger et de chez nous.

" Tes chèvres ne mettront bas que triplés, tes brebis que bessons.

" A la charge, tes ânons l'emporteront sur les mulets adultes.

" Tes chevaux de char triompheront à la course.

" Et tes boeufs sous le joug n'auront pas leur pareil.
Embrouille sur le Chemin débrouillez-vous


"..." Tablette 6, épopée de Gilgamesh, version ninivite, traduction J.Bottéro