Mésopotamie, pays d'Akkad vers 2400 av.J.C.
A Mari, sur les bords de l'Euphrate:

Corticus sciberEcrire sur l'écorce

- Bab Ilim, tu seras Grand Scribe. Ton nom signifie la porte du Dieu.
- Je veux être poète et chantre lamenteur, comme Ur Nanshe! J'aime chanter les mots des maux... Voilà!

Le grand Intendant sourit avec indulgence.

- Tu changeras d'avis mon petit Bab...Si tu n'es pas prudent, il sera trop tard pour être parmi les grands chez les scribes. Tu dois apprendre à lire le sumérien à l'école de Nippur.

- Mais je ne veux pas être un grand scribe. Je m'ennuie avec eux car ils s'expriment en listes. Quand deux gratte-tablettes se rencontrent, leur plaisir est de rivaliser avec des listes de mots. Les scribes lisent bêtement. Ils ne comprennent pas le langage secret des dieux. Peut-être que les dieux s'ennuient avec eux.

- Peut-être que les dieux ont envie de faire progresser certains de leurs âniers et de les initier à leur langage.

Après un silence, l'Intendant Ebih Il, à bout d'arguments poursuivit:

- Si tu vas à Nippur, tu pourras aller au Temple d'Enlil. Je ferai entendre un courrier au grand Ensi à ton sujet.

- Mon petit père, si c'est votre volonté, je partirai d'ici pour étudier mais je voudrais aller à l'école d'Ebla. Je pourrais revoir maman.

- L'école des scribes d'Ebla est très moderne. Elle a bonne réputation. Je demanderai aux devins qu'ils t'emmènent dans leur prochaine caravane, si c'est Ebla que tu choisis. Que la déesse Nisaba te protège mon enfant!

- Mon petit père, vous savez quoi? Sur le tronc de cet arbre,
j'ai écrit une liste de 7 mots à maux. Clic ! clic!